Image default
Immobilier Maison et Jardin

Combien de ramonage doit-on faire par an ?

La loi française oblige les foyers qui disposent d’une cheminée ou de tout autre équipement doté de conduits d’évacuation de fumée, de procéder régulièrement au ramonage, à raison d’une à deux fois par an. Comme toute obligation, son non-respect est passible de sanction sous forme d’amende. Combien de ramonage doit-on faire par an ? Voici les réponses à vos questions.

Un à deux ramonages par an selon la loi

La conduite à tenir pour faire son ramonage à Paris (ou ailleurs) dépend de chaque commune. La fréquence de ramonage est notamment fixée par arrêté préfectoral ou municipal dont on peut obtenir les détails auprès de sa mairie.

En règle générale, la fréquence légale minimum est de deux fois par an. C’est notamment le cas du ramonage à Paris pour les conduits chauffants au fioul, au charbon ou au bois. Dans ce cas, l’une des interventions doit être réalisée durant la période de chauffe du dispositif. Un seul ramonage par an est prévu par la loi pour les conduits de chauffage au gaz étant donné l’absence de suie qui se dépose le long des conduits d’évacuation.

En tout cas, tous les dispositifs légaux relatifs au ramonage à Paris (ou dans toute autre ville française) sont régis par l’article 31.6 du règlement sanitaire départemental type. Par ailleurs, plusieurs méthodes sont possibles, notamment le ramonage chimique qui est différent de la technique traditionnelle.

Quel risque en cas de nom respect de cette fréquence de ramonage ?

Le ramonage à Paris et dans toute autre ville étant une obligation légale, ne pas le faire à la fréquence imposée par la loi vous expose au paiement d’une amende de troisième classe pouvant aller jusqu’à 450€.

Les défauts de ramonage étant également passibles de la même amende, il est donc primordial de confier les travaux à une entreprise de ramoneurs qualifiés par l’Organisme professionnel de qualification et de classification du bâtiment. Un certificat de ramonage sera alors remis au client à la fin de l’intervention. Le document certifie que le travail nécessaire a été réalisé et que les conduits de cheminée et autre installation de chauffage sont aux normes.

D’autre part, le ramonage est également indispensable pour des raisons de sécurité. Au fil du temps, la suie qui se dépose sur les parois des conduits se transforme en créosote, une matière très inflammable. Et quand elle prend feu, la température peut monter au-delà de 1.000°C, ce qui entraîne la fissure des conduits et la propagation rapide de l’incendie.

Par ailleurs, un ramonage à Paris (et partout ailleurs), est indispensable au moins à la fréquence imposée par la loi pour éviter les intoxications. En effet, quand la suie et les autres impuretés qui se déposent le long des conduits ne sont pas nettoyées à temps, la fumée ne s’évacue plus et refoule au contraire à l’intérieur des habitations. Les risques d’intoxication augmentent alors et de nombreux décès surviennent chaque année à cause de ce gaz toxique à la fois inodore et incolore.

L’intervention d’un ramoneur expérimenté et certifié garantit la qualité du travail et permet d’obtenir le certificat de ramonage qui atteste le travail réalisé sur le ou les conduits de fumée concernés. Ce certificat confirme également que le ramonage a été réalisé sur toute la longueur des conduits. Il est donc primordial de bien choisir sa société de ramonage à Paris, à Lyon ou ailleurs.

 

 

Related posts

L’isolation : un moyen efficace pour avoir plus de confort chez soi

Odile

Faut-il changer ses anciennes baies vitrées ?

Paul

Grâce à Hometiger, débusquez les prix les plus avantageux pour votre mobilier

Docteur Web

2 conseils clés pour un excellent investissement locatif

Laurent

Que contient le contrat de location saisonnière ?

Irene

Combien vous coûtent d’utiliser le chauffage par le sol ?

Laurent