Image default
Non classé

Tout savoir sur le principe d’élagage d’arbres et d’arbustes

Tout savoir sur le principe d’élagage d’arbres et d’arbustes
Notez cet article

 

Les plantes et les végétaux sont indispensables pour l’environnement. Les plantes rendent un jardin ou une nature plus beau et plus agréable à vivre. Cependant, elles nécessitent un entretien régulier et des responsabilités de la part du propriétaire. Une opération d’élagage sur les arbres et les végétaux est nécessaire pour favoriser leur développement et pour améliorer leur aspect. L’élagage doit être également effectué pour des raisons sécuritaires.

 

Les raisons de pratiquer un élagage des arbres

 

Le but d’une intervention d’élagage est de sécuriser, de pérenniser ou encore de former un arbre selon les besoins. L’élagage est une opération de taille qui est pratiquée sur des arbres adultes. Il doit être effectué avec précautions pour plus de sécurité et afin de s’assurer de la reprise de l’arbre. Dans ce cas, l’intervention d’un professionnel tel que elagage 94 est indispensable. Et pour détenir plus d’information sur cet élagage, https://elagage.ooreka.fr/comprendre/elaguer  éclaircit encore plus le sujet.

Les motifs d’élaguer un arbre sont multiples.

  • Pour maintenir la forme de l’arbre : l’élagage permet de former et de mettre en valeur les arbres. Elle permet de retrouver de la lumière dans sa maison ou dans son jardin. L’élagage est nécessaire pour que l’arbre acquière une structure solide qui peut résister aux vents.
  • Pour maintenir la santé de l’arbre : il est nécessaire de couper les branches qui présentent des fourches affaiblies et qui forment un angle aigu avec le tronc. Les branches mortes ou malades doivent également être coupées pour que l’arbre puisse avoir un meilleur aspect. L’élagage permet d’éviter la propagation de maladies et l’introduction d’insectes. L’élimination d’une partie du houppier est également nécessaire pour permettre la revitalisation d’un arbre âgé.
  • Élagage d’une plantation : l’élagage des branches supérieures est nécessaire immédiatement après le repiquage. Elle permet la compensation des pertes de racine et donne à l’arbre sa première forme.
  • Élaguer un arbre pour plus de sécurité : il est nécessaire d’éliminer les branches mortes, cassées, faibles ou fendues ainsi que celles qui sont sur les parties inférieures pendantes. Elles peuvent constituer un danger pour les personnes, les véhicules ou les bâtiments.
  • Pratiquer l’élagage pour ne pas gêner les voisins : afin d’éviter les conflits entre voisins, il est nécessaire d’élaguer les parties de l’arbre qui dépassent la limite séparatrice d’une propriété. Elles peuvent provoquer un manque de visibilité ou un danger pour son voisinage.

 

Pendant quelle période faut-il effectuer un élagage des arbres ?

 

En réalité, les arbres peuvent être élagués pendant toute l’année. Cependant, il faut tout de même éviter de faire un élagage au moment de la montée de la sève, c’est-à-dire au début du printemps. Il en est de même durant la période de mise en repose de l’arbre, à la fin de l’automne. Le moment idéal pour pratiquer l’élagage des arbres est quand l’arbre est en feuille. Il s’agit d’une taille en vert. À ce moment, la circulation de la sève favorise la mise en place des défenses immunitaires des arbres contre les champignons et les maladies. C’est le moment propice pour effectuer une opération d’éclaircie, de taille raisonnée ou de formation. Par ailleurs, le moment parfait pour l’élagage des arbres reste l’hiver. Durant cette période, la plante est en repos végétatif. Il n’y a aucun risque que les plantes perdent leur réserve naturelle et l’écorce risque de moins se déchirer. En ce qui concerne les abattages et les démontages, il n’y a pas de période spécifique. Les interventions peuvent être faites pendant toute l’année. La fréquence d’un élagage peut dépendre de la vitesse de croissance de l’arbre et de son espèce. Un arbre âgé de moins de 10 ans nécessite un élagage tous les deux ans. Par contre, un arbre âgé de plus de 20 ans nécessite un élagage tous les dix ans.

 

Les conditions et les techniques pour pouvoir élaguer un arbre

 

Dans la plupart des cas, il revient aux entreprises d’élagage comme elagage 94 de s’occuper des dossiers d’autorisation d’élagage ou d’abattage en mairie. Selon la législation, l’opération d’élagage doit être effectuée avec une nacelle. Certes, pour de nombreuses raisons telles que l’accessibilité du chantier, la forte déclivité, le sol non porteur et la hauteur, le travail ne peut s’effectuer qu’à la grimpe. Les élagueurs professionnels sont formés à ce type de travail très exigeant. Les techniques adoptées sont en fonction de l’essence, du travail qu’il faut effectuer ainsi que du lieu, qu’il soit en forêt ou sur un endroit habité. Le plus souvent, l’opération consiste à élaguer les branches ou à étouper, c’est-à-dire faire tomber la tête de l’arbre. Cependant, étêter la tête d’un arbre n’est pas une bonne idée. Il peut présenter un risque dans le futur et l’étêtage rend les arbres moins esthétiques.

La loi préconise de porter un équipement de protection individuel lorsqu’on effectue un élagage. L’élagueur doit se munir de vêtements anti-coupures, d’un casque, d’une protection auditive et visuelle ainsi qu’un harnais de sécurité. Le but est de prévenir la chute d’arbre, l’absence de visibilité ainsi qu’un dysfonctionnement.

Les obligations légales en relation avec l’élagage des arbres

Avoir un jardin avec des arbres ou arbustes est une responsabilité. Les personnes qui profitent d’un jardin et de sa végétation sont dans l’obligation d’élaguer les arbres dans le cas nécessaire. Dès lors que les plantes poussent au-delà de la limite de sa propriété, le propriétaire doit couper les branches qui dépassent. En effet, les plantes qui se développent chez son voisin ne présentent que des désavantages. Seul le propriétaire sera tenu responsable suite à des chutes de branches. De plus, les fruits tombés du branchage non coupés chez son voisin lui reviennent de droit.

D’autre part, la loi n’autorise pas un particulier à élaguer les arbres de son voisin. Toutefois, si le propriétaire ne remplit pas son obligation d’élagage, son voisin peut lui demander de se mettre en règle. D’ailleurs, ce principe est énoncé dans l’article 673 du Code civil : « Celui sur la propriété duquel avancent les branches des arbres, arbustes et arbrisseaux du voisin peut contraindre celui-ci à les couper ». Dans un arrêt daté du 12 novembre 2008 (n°07-19238), la Cour de cassation considère ce droit imprescriptible. Un voisin qui ne s’est jamais plaint des branches qui empiètent sur son terrain est en mesure d’exiger l’élagage. Il faut aussi savoir que si les branchages mis en cause présentent un danger immédiat, le voisin peut se mettre en contact direct avec la mairie. Cette dernière publie ensuite un arrêté de péril qui exige une coupe dans l’immédiat. Le non-élagage de ses arbres et des végétaux peut engendrer un véritable conflit de voisinage dans le cas d’un propriétaire peu scrupuleux.

 

Related posts

Pourquoi vouloir utiliser un radiateur à bain d’huile ?

Irene

Les méthodes de tirage de tarot

Irene

Le cheval au chaud et surtout au propre

Laurent

5 utilisations du charbon actif au quotidien

Tamby

Optimiser son site avec l’aide d’une agence web

Irene

Tout savoir sur la domiciliation d’entreprise

Tamby