Image default
Sante et Beaute

Opticien à domicile, un métier en plein essor

Le métier d’opticien n’a jamais connu de crise. La raison de cela est simple car la plupart des gens portent des lunettes avec des verres correcteurs ou encore des lentilles de contact. Ainsi, même s’il existe à l’heure actuelle plus de 11 000 opticiens dans les grandes villes de France, les demandes ne sont pas encore couvertes dans leur intégralité.

De surcroît, certains patients ont besoin de consulter un professionnel alors qu’ils ne peuvent pas se déplacer, ne citant que les personnes âgées, les personnes handicapées ou encore les personnes surbookées. D’où l’apparition d’une nouvelle catégorie d’opticien qui est appelée l’opticien à domicile.

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un professionnel de santé qui a suivi les mêmes formations que les opticiens classiques, mais qui ne reste pas dans des boutiques pour travailler. En effet, ce genre de professionnel choisit de se rendre personnellement aux adresses de ses patients pour faire les consultations.

Comment devenir opticien à domicile ?

Avant de parler du métier d’opticien à domicile proprement dit, il y a lieu de rappeler tout d’abord les formations et les études à entamer pour devenir opticien. En général, l’intéressé doit suivre une formation particulière durant trois ans avant de passer un Baccalauréat Professionnel Optique Lunetterie.

Tout de suite après, celui-ci compte déjà parmi les opticiens mais ne peut pas encore travailler pour son compte. De ce fait, il est donc préférable d’effectuer une prépa optique et de se lancer au bac+2 afin d’obtenir un BTS Opticien-Lunetier. Normalement, les étudiants qui ont fait un BAC S, STL ou STI2D peuvent toujours intégrer cette filière.

Pour aller plus loin, d’autres diplômes sont aussi délivrés par les universités pour les opticiens, tels que : la Licence Professionnelle Sciences de la Vision, le Diplôme Universitaire d’Optique Physiologique et Optométrie, la Maîtrise des Sciences et Technique de l’Optométrie, et enfin le Diplôme Européen d’Optométrie.

Il convient de noter que les opticiens n’ont pas de mal à trouver des débouchés. D’ailleurs, ils peuvent choisir entre le fait de chercher un emploi dans l’un des points de vente français ou le fait d’ouvrir leur propre point de vente. Dans ce dernier cas, les opticiens doivent quand même s’attendre à la forte concurrence et aussi à un grand défi de taille.

Les qualités requises pour être un bon opticien mobile

Concernant maintenant les qualités qui sont exigées à tout opticien à domicile, il doit s’agir dans un premier temps d’une personne sérieuse et motivée à faire ce genre de travail. Ensuite, celui-ci doit être conscient qu’il est là pour soigner des patients et pour aboutir à des résultats précis tels que l’amélioration et la protection de la vision par exemple.

En tant que technicien, il doit aussi être très méticuleux car dans la plupart du temps, il est chargé de manipuler des objets petits et délicats, comme les verres de lunettes, les vis des montures, … Par la même occasion, son métier exige également une bonne précision dans ses gestes car la moindre erreur peut impacter sur la santé visuelle de ses patients et peut être inéluctable.

Pour continuer, en jouant le rôle d’un commercial, l’opticien à domicile doit savoir communiquer avec les gens tout en se montrant gentille et accueillant. Sans oublier le fait qu’il doit aussi avoir une grande disponibilité et qu’il doit être consultable en permanence en ligne, comme sur le site optique-vudac.com, puisqu’il peut être appelé à se déplacer plusieurs fois au cours d’une même journée.

Enfin, la dernière chose qui est recommandée à l’opticien à domicile est le sens de l’esthétique, puisque celui-ci va conseiller ses clients sur le type de lunettes à porter et cela en fonction de la morphologie du visage de ces derniers et aussi en fonction des tendances actuelles.

Le déroulement des consultations

Après avoir consulté un médecin ophtalmologiste, les patients doivent faire appel directement à un opticien à domicile pour que celui-ci se rende chez eux. Ensuite, l’opticien va examiner la prescription médicale et va réaliser quelques tests de la vision.

Puis, les résultats de ces tests vont justifier s’il y a besoin ou non de porter des lunettes ou des lentilles et l’opticien va décider lui-même si les patients doivent ou non porter des verres progressifs.

Après cela, les patients sont libres de choisir entre les montures et les accessoires de lunettes que l’opticien a apporté dans sa petite valise. Et ce sera l’opticien mobile lui-même qui va monter les verres sur les montures et qui va les livrer aux patients.

Related posts

Mutuelle santé : l’essentiel à savoir

administrateur

S’initier à la discipline du yoga à Yverdon

Docteur Web

Que savoir de l’incinération à Lyon ?

administrateur

Ce qu’il faut savoir sur l’hypertrophie de la prostate

Odile

Accessoires de mode pour homme : le retour des nœuds papillons en bois

Irene

Comment lutter contre le mal des transports ?

Journal