Image default
Vehicules

Les conditions de réussite du contrôle technique

Le contrôle technique a beaucoup changé ces dernières années. Après une première opération de resserrement en 2018, une seconde a eu lieu en juillet 2019, reportée de quelques mois suite à la crise des Gilets jaunes. Ce deuxième durcissement visait notamment les véhicules diesel et l’opacité de leurs fumées.

 

Nouvelle information de contrôle technique

 

Deux phases ont eu lieu pour encadrer le resserrement du contrôle technique Aigrefeuille. Un premier durcissement a eu lieu en mai 2018, aux points de contrôle. Le second a eu lieu le 1er juillet 2019 et concernait l’introduction de nouveaux contrôles des émissions de polluants. Le 1er juillet 2019, les fumées émises par les gaz d’échappement des véhicules diesel sont devenues plus maîtrisées. Leur opacité est particulièrement étudiée pour « retirer du parc les véhicules les plus polluants ». Cette mesure devrait dynamiser le marché de la dépollution en favorisant le nettoyage régulier des moteurs, des filtres à particules ou de la fameuse soupape EGR, désormais très répandue sur les moteurs diesel, mais aussi sur les motrices essences récentes. Leur encrassement entraîne une augmentation des émissions polluantes du véhicule et peut conduire à un refus de validation du contrôle technique. Cependant, un changement de valve EGR peut atteindre de 350 euros celle d’un filtre à particules près de 2000 euros. Le nettoyage est plus économique.

 

Les points clés du contrôle technique en vigueur

 

Les soi-disant échecs mineurs seront moins nombreux (139 contre 230 pour les règles précédentes). En revanche, les défaillances majeures avec obligation de réparation dans un délai de deux mois suivis d’une validation depuis une contre-visite vont augmenter : de 177 points à 340. Beaucoup de nouveautés concernant les freins (attention aux plaquettes de frein !) Et l’état des pneus. Les professionnels redoutent soudain un bond du rythme des contre-visites. Avec autant de nouveaux points de contrôle, la durée du contrôle technique sera de plus en plus longue de 15 minutes par rapport à aujourd’hui : de 30 à 45 minutes pour un contrôle complet. Du coup, le prix est affecté pour passer en moyenne à 80 euros. Surtout, la contre-visite a porté ses fruits dans de nombreux cents.

Related posts

Top 3 des marques de porte-vélo les plus connues

Tamby

L’essentiel à savoir sur les voitures de collection

Irene

Comment louer une remorque pour le transport des chevaux ?

administrateur

Quels documents fournir pour avoir sa carte grise ?

Laurent

Fourrière : comment récupérer son véhicule ?

administrateur

Une carrosserie brillante faite par des experts

Laurent