Image default
Maison et Jardin

Ventilation contrôlée des pièces d’habitation

Notez cet article

Suffisamment d’air frais dans tous les espaces de vie, avec une bonne teneur en oxygène et qui ne soit pas excessivement humide sans perdre trop d’énergie de chauffage. Quiconque s’efforce d’atteindre cet objectif n’y parviendra pas en aérant simplement en ouvrant ses fenêtres. La solution est plutôt dans une ventilation contrôlée de l’espace de vie avec récupération de chaleur. Dans les maisons modernes, l’installation de tels systèmes est désormais une évidence.

En principe, le système permet de créer une ventilation indépendamment des fenêtres. Dans une pièce ainsi ventilée, il n’est plus nécessaire d’ouvrir les fenêtres pour assurer l’échange d’air nécessaire. Selon le site https://casadomia.fr le système doit être dimensionné de telle sorte qu’il permette un échange d’air d’au moins 30 mètres cubes par heure par personne dans le bâtiment. L’humidité qui en résulte est ainsi suffisamment éliminée et la teneur en CO2 de l’air ambiant reste inférieure à la valeur limite recommandée de 1/1000.

Systèmes de ventilation centrale pour les bâtiments neufs

Des systèmes de ventilation dits centraux sont installés dans les bâtiments neufs. Cela signifie qu’une unité centrale aspire l’air extérieur et l’introduit dans toutes les pièces de la maison par des conduits d’alimentation. En même temps, il aspire l’air vicié des pièces à vivre et le dirige vers l’extérieur. Une telle solution centrale présente plusieurs avantages :

  • Les flux d’air peuvent être planifiés avec précision et adaptés aux conditions du bâtiment concerné.
  • Les échangeurs de chaleur permettent à l’air chaud et vicié de l’intérieur de la pièce de passer devant l’air extérieur froid et sain. De cette façon, l’air extérieur est préchauffé de sorte qu’il n’y a pratiquement pas de pertes d’énergie de chauffage. Cette récupération de chaleur est ce qui rend la ventilation contrôlée des pièces d’habitation si efficace.
  • Une qualité d’air uniforme peut être garantie dans toutes les pièces de la maison, même dans les pièces voisines.

Lors de l’installation du système de ventilation, les entrées d’air, qui conduisent l’air frais dans les pièces, sont généralement placées dans le salon. Les espaces d’évacuation d’air dans lesquels l’air usé est extrait sont les endroits où l’on peut s’attendre aux niveaux d’humidité et d’odeurs les plus élevés. Ce sont la cuisine et les salles de bains.

Solutions de ventilation pour bâtiments existants

Aussi facile qu’il soit d’installer un système de ventilation dans un nouveau bâtiment, il peut être difficile d’intégrer un concept correspondant dans un bâtiment existant. Très peu de bâtiments existants offrent la possibilité de poser les conduits de ventilation nécessaires. Bien qu’il existe des systèmes de ventilation centrale pour la rénovation des bâtiments existants, ceux-ci nécessitent certaines conditions préalables, telles que des plafonds suffisamment hauts pour installer les gaines sans perte sur la hauteur libre de la pièce.

Entretien, isolation acoustique, efficacité

Le choix d’un système de ventilation adéquat comporte de nombreux défis :

  • Un système de ventilation centralisé devrait en tout état de cause avoir une faible consommation d’énergie afin de ne pas cannibaliser les économies de chaleur de chauffage en récupérant la chaleur de ses propres besoins énergétiques.
  • Il faut également tenir compte du fait que les sorties d’air sont situées au milieu de l’espace habitable. Cette zone est très sensible au bruit, car qui veut être dérangé par des bruits de fonctionnement trop forts ? Un haut niveau d’isolation acoustique est donc un critère de décision important.
  • La poussière se produit automatiquement là où l’air circule. Les conduits de ventilation doivent donc être conçus de telle sorte qu’ils puissent être nettoyés à intervalles réguliers et sans trop d’efforts, afin que les résidents ne soient pas inutilement surchargés.
  • En installant certains filtres, les systèmes de ventilation peuvent également contribuer à créer un environnement adapté aux personnes allergiques. Avec le bon filtre, le pollen ou d’autres allergènes n’ont plus aucune chance.

Pour s’assurer que le système répond parfaitement à toutes les exigences du client et qu’il fonctionne parfaitement, il est indispensable de demander conseil à un artisan qualifié avant de faire un choix. L’installation doit également être effectuée professionnellement par quelqu’un qui connaît tous les détails techniques.

Related posts

Comment choisir son alarme de maison ?

Tamby

Combien vous coûtent d’utiliser le chauffage par le sol ?

Laurent

Les principales étapes de l’aménagement du jardin

Irene

Les critères de choix d’un matelas

Irene

Choisir l’échelle transformable pour les travaux

Laurent

Tout ce qu’il faut savoir sur le chauffage au sol

Laurent