Image default
Maison et Jardin

Que faut-il savoir sur la ventilation pour une toiture ?

Notez cet article

Pour pouvoir vivre confortablement dans une maison, il est essentiel que la toiture soit bien ventilée. En effet, l’isolation n’est pas la seule caractéristique à considérer lors des travaux de toiture, l’air doit également pouvoir circuler afin d’offrir une aération convenable à la sous toiture. Il est ainsi important de prendre en compte cet aspect lors de la conception ou de la rénovation d’un toit. Sans plus tarder, découvrez dans cet article le type d’aération adéquat pour chaque type de toit.

A quoi sert la ventilation ?

La ventilation pour un toit en pente a plusieurs rôles. Spécifique pour chaque forme de couverture, la ventilation permet d’optimiser la durabilité de celle-ci. En effet, Elle permet de protéger les différentes parties de la toiture comme la couverture, la charpente, etc. Elle sert également à projeter l’air chaud vers l’extérieur afin d’empêcher une stagnation. Par ailleurs, l’aération de la toiture permet d’éviter l’accumulation d’eau et de l’empêcher de se créer.

En outre, la ventilation de la sous-toiture évite les petits dommages qui peuvent endommager la structure au fil du temps. En effet, l’humidité, la condensation ou la moisissure peuvent dégrader non seulement toute la toiture mais aussi les murs de la maison. En revanche, bien que nécessaire, l’aération entre le matériau isolant et la sous-toiture ne doit pas être installée. Elle pourrait braver des problèmes d’étanchéité.

Quel type de ventilation pour quel type de toit ?

Pour un toit en pente, la ventilation se fait généralement à travers le vide qu’il y a sous le toit. De la même façon, sur un toit arrondi, l’aération se fait par le vide qui se situe entre l’écran sous toiture et la couverture. Ainsi, il n’y a pas besoin de ventilation complexe, une chatière sur la toiture et des canaux pour faire rentrer et sortir l’air du toit sont largement suffisants pour ces types de toiture.

Pour un toit en ardoise, la ventilation est différente. Il y a en effet des normes et des règles à respecter pour l’aération de ce type de toit. Si vous ne les appliquez pas convenablement, il y a un grand risque de désagrément sur l’ensemble de la toiture comme sur le support, la charpente ou la couverture. L’essentiel est dans ce cas d’installer une ventilation plus naturelle, c’est-à-dire, placer des entrées et des sorties d’air sur toute la toiture en fonction de l’ostentation de la maison, de l’inclinaison ou du toit.

En fonction des combles, il faudra une surface d’aération différente  pour la toiture. Pour les combles aménagés, elle doit correspondre à 1/3000e de la surface réelle de la couverture. Dans le cas contraire, il faudra 1/3000e de la surface en plan. Dans tous les cas, il doit y avoir une entrée d’air en bas du toit et une sortie en haut.

Pour une couverture métallique, la sous-toiture doit impérativement être bien aérée. Il est ainsi important de considérer particulièrement l’étanchéité de celle-ci lors des travaux de toiture.

Enfin, pour que la ventilation se fasse correctement, il est nécessaire d’installer une entrée d’air sur le côté gouttière et une sortie au niveau des  basques de la toiture.

Related posts

Quel type de volet roulant motorisé choisir ?

Irene

Grâce à Hometiger, débusquez les prix les plus avantageux pour votre mobilier

Docteur Web

Les critères de choix d’un matelas

Irene

Les avantages d’embaucher un professionnel en débroussaillage pour votre jardin

Claude

Les bonnes raisons de contacter un électricien

Laurent

Sécuriser votre maison à Genève avec une alarme

Docteur Web