Image default
Emploi et Enseignement

Les informations à savoir sur les mauvais payeurs

Lorsque vous faites face à une situation où votre client refuse de vous payer, l’échéance étant déjà dépassée, vous pouvez essayer de rétablir la situation. Le cas récurrent qui arrive cependant, c’est que votre débiteur se révèle être un réel mauvais payeur, sous prétexte qu’il rencontre des difficultés financières. Pourtant, dans la plupart des situations, le client fait preuve de mauvaise foi et n’hésite simplement pas à vous arnaquer. Dans tous les cas, voici quelques informations que vous devez savoir pour vous que vous puissiez prendre des précautions.

Les signes pour reconnaître les mauvais payeurs

Les principaux signes pour déceler un client mauvais payeur sont :

  • Le refus de payer un acompte

Avant même de régler le montant total, s’il refuse de vous verser un acompte, c’est sûrement qu’il y a anguille sous roche. Demandez-lui d’abord les raisons et s’il dit qu’il s’agit d’un manque de confiance par rapport à une mésaventure dans le passé, proposez-lui de signer un contrat, afin de le rassurer.

  • Le refus de signer un contrat

Si votre futur client tarde à vous faire parvenir sa signature, voire ne le fait pas, c’est sans aucun doute qu’il n’a pas l’intention de respecter vos conditions.

  • La requête que vous établissiez la facture au nom d’une autre entreprise

Cela n’est pas toujours suspect, mais il est tout de même plus judicieux de vérifier l’information pour vous en assurer la véracité. C’est pourquoi il est mieux de toujours vous renseigner sur votre futur client avant de signer quelconque accord.

Les autres signes

Le client mauvais payeur peut également vous parler des difficultés financières qu’il rencontre au sein de son entreprise. S’il essaye notamment de vous attendrir lorsque vous annoncez votre tarif, en vous parlant de ses difficultés de trésorerie, remettez le contrat en question. Ce pourrait être acceptable s’il tente de négocier le prix. Par contre, s’il a réellement des problèmes financiers, fuyez immédiatement pour éviter de vous retrouver face à une entreprise en cours de liquidation judiciaire.

Par ailleurs, si votre client vous demande un délai, puis le reporte et ainsi de suite, stoppez tout s’il n’est pas encore tard. Il en est de même, s’il vous promet de vous payer une fois prochaine et que rien ne se passe, arrêtez également le travail. Pour la pérennité de votre activité, il est primordial de reconnaître tous ces signes qui ne vous trompent pas, afin d’éviter de perdre votre temps et surtout, votre argent. Ainsi, vous ne serez pas obligé d’envoyer des lettres de relance ou d’envisager une procédure judiciaire, qui est d’ailleurs souvent longue et laborieuse.

Ce que vous devez faire

Si vous avez détecté un client mauvais payeur, il est avant tout mieux d’entamer une procédure à l’amiable. En effet, commencez par établir de nouvelles modalités de paiements personnalisées, tout en préservant votre relation commerciale. Un client récalcitrant est susceptible de reprendre contact avec vous, alors cette technique se révèle être le meilleur moyen de régler la situation. Il est à noter que cette solution est à adopter lorsque le paiement ne s’est pas effectué dans les conditions de ventes normales.

Toutefois, la démarche peut s’amplifier si votre client refuse toujours de vous payer, malgré vos relances. Vous pouvez notamment intenter une action en justice, après l’envoi d’une lettre de mise en demeure. Celle-ci parviendra normalement au client et gare à lui, car il devra faire face à la justice. Entre temps, vous pouvez passer sur des sites de dénonciation des clients mauvais payeurs, afin d’éviter que ces derniers continuent leurs vilaines actions.

Related posts

On n’apprend jamais trop pour son métier

Journal

Tout ce qu’il faut savoir pour réussir un recrutement

Odile

Comment réussir une réunion professionnelle ?

Irene

Comment briller en entreprise ?

Irene

Comment faire une demande de bourse-logement pour étudiant ?

Laurent

Bretons, suivez la bonne formation

Journal