Image default
Emploi et Enseignement

Bretons, suivez la bonne formation

Au vingt-et-unième siècle le marché de l’emploi a complètement changé. La Bretagne ne fait pas exception. Aujourd’hui plus personne ne reste au même poste, dans le secteur privé s’entend, tout au long de sa carrière. L’emploi est plus volatile, même s’il est tout de même protégé par une loi française qui fait exception dans l’Europe, tant elle est favorable aux salariés. Quoi qu’il en soit, nous passons notre vie professionnelle à changer de poste. Par ailleurs cela peut être aussi très bénéfique : on ne s’enferme pas dans un type de métier pour toute sa vie, on a la chance de pouvoir se former pour apprendre d’autres compétences et savoir ainsi rebondir facilement en cas de licenciement ou de baisse d’activité dans le secteur sur lequel on avait misé à l’origine.

Suivre une formation en Bretagne

Il suffit de se renseigner auprès de l’UIMM pôle formation de Bretagne pour avoir accès à un catalogue qui compte aujourd’hui 280 formations professionnelles que l’on peut suivre dans la région. Cela est important pour ceux qui souhaitent prendre une nouvelle orientation dans leur carrière professionnelle, tout comme pour ceux qui ne savent pas encore quel métier ils souhaitent exercer après des études qui, finalement, ne les ont pas dirigés vers un créneau qui soit satisfaisant. Ainsi que l’on ait 25 ou 40 ans, que l’on soit tout frais émoulu de l’école ou que l’on ait déjà 15 années d’expérience, il y a un cycle de formation pour tout le monde.

Bouger ou rester chez soi

Ensuite en matière d’emploi on sait de nombreuses personnes choisissent de quitter l’endroit dans lequel ils vivaient jusque-là et dans lequel ils ont acheté un logement, simplement parce qu’ils doivent trouver du travail et qu’il n’y en a plus autour d’eux. Certaines régions métropolitaines se sont ainsi vidées de leur potentiel parce que tous les jeunes allaient chercher un travail ailleurs. Ceux qui sont restés sont ceux qui avaient la chance d’avoir un avenir tout tracé… mais aussi ceux qui ont décidé de remonter leurs manches pour créer une entreprise. Or il y en a un certains nombre parmi les jeunes bretons.

Related posts

Les meilleures alternatives pour préparer l’anglais du Bac S

Irene

Commissaire-priseur : un métier prometteur d’avenir

Tamby

Découvrez l’établissement privé hors contrat

Journal

Comment apprendre aux enfants à aimer les maths ?

Irene

Tout ce qu’il faut savoir pour réussir un recrutement

Odile

Comment faire pour devenir opticien lunetier

Journal