Image default
Emploi et Enseignement

Le métier du monteur sanitaire : formations, qualités requises, missions, salaire et carrière

Notez cet article

Le plombier est un professionnel du bâtiment qui s’occupe des canalisations d’eau et de gaz et aussi de tous les équipements sanitaires. En effet, c’est un artisan qui intervient lors de la construction ou de lors de la réhabilitation d’un bâtiment, et il peut être au service des particuliers ou des entreprises.

Egalement appelé installateur sanitaire, monteur en installations sanitaires ou encore monteur sanitaire, le plombier est le technicien à qui on doit s’adresser en cas de fuite d’eau ou en cas de situation d’urgence. Toutes les informations sur le métier de plombier dans cet article.

Ce qu’il faut avoir pour devenir plombier

Un plombier obtient ce titre après avoir poursuivi des formations ou des études particulières. Il existe effectivement différentes possibilités de cursus que celui-ci peut entamer. D’un côté, le plus simple est de décrocher un CAP, notamment : un CAP monteur en installations sanitaires ; un CAP monteur en installations thermiques ; une Mention Complémentaire maintenance en équipement thermique individuel ou encore une MC zinguerie.

En revanche, s’il décide de passer le Bac, le diplôme qui lui convient peut être, soit : un Bac pro technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques, un Bac pro technicien du froid et du conditionnement de l’air, un Brevet Professionnel monteur en installation du génie climatique et sanitaire, ou soit encore un BP métiers de la piscine.

Pour aller plus loin, il lui est également possible d’enchaîner avec des habilitations supplémentaires pour pouvoir accomplir des interventions plus complexes et pour pouvoir travailler en milieu industriel. D’où, il y a lieu d’énumérer le BTS FEDou BTS Fluides Energie Domotique qui est un diplôme de niveau Bac+2, ou encore d’autres habilitions comme : le RGE ou Reconnu Garant de l’Environnement, le PGN ou Professionnel Gaz Naturel et le PGP ou Professionnel Gaz Propane.

Mis à part les diplômes, on exige aussi à un plombier d’avoir une bonne condition physique car il doit souvent opérer dans des postures inconfortables et doit transporter de temps en temps des charges lourdes. Celui-ci doit prévoir également une grande disponibilité, car il est très probable qu’il soit appelé à travailler pendant les weekends ou pendant les jours fériés. Enfin, la possession d’un permis de conduire est indispensable parce qu’un plombier se déplace toujours sur les chantiers.

Les différentes missions du monteur en installations sanitaires

En ce qui concerne maintenant les principales missions du plombier, on demande surtout son intervention pour monter, réparer ou entretenir les canalisations d’eau et de gaz. Sinon, il peut aussi effectuer la pose et la réparation des différents appareils sanitaires, tels que : le chauffe-eau, le lavabo, les robinets, l’évier, la douche, la baignoire et le compteur.

Comme on l’a déjà précisé plus haut, c’est un artisan qui a tendance à répondre aux situations d’urgence, surtout pour régler les problèmes de fuite d’eau ou de gaz. De plus, il peut aussi se charger de nombreux autres types de chantiers, ne citant que : la pose d’une piscine, l’installation d’un spa et la mise en place d’un système de chauffage.

Dans ce dernier cas, le plombier est tenu de suivre les plans qui luis sont fournis. Il doit ensuite tracer le parcours des canalisations tout au long des murs et des cloisons, avant de façonner les tuyauteries. Après, il doit souder les tubes les unes aux autres et les relier à un appareil sanitaire ou à un appareil de chauffage. Et pour terminer, il doit vérifier le bon fonctionnement de l’ensemble de l’installation ainsi que l’absence de fuite.

La rémunération et la carrière de l’installateur sanitaire

Le salaire d’un plombier débutant est au minimum le SMIC, mais ceci peut évoluer entre 2800 à 5000 euros par mois s’il travaille en entreprise. Ici, il est conseillé de se renseigner sur terminauxalternatifs.frpour savoir précisément les honoraires d’un plombier pour telle ou telle intervention.

Sinon, il convient de souligner que le plombier peut intervenir seul ou en équipe, selon le volume et l’importance des travaux. S’il exerce son activité en tant que salarié, il peut travailler soit dans une entreprise de plomberie sanitaire, soit dans une entreprise du bâtiment, ou soit encore dans une entreprise qui propose d’autres spécialités comme couverture, zinguerie, sanitaire, climatique ou thermique.

A titre d’information, on compte en ce moment près de 63 000 entreprises de plomberies en France. Ce qui confirme donc que la plomberie est une spécialité très demandée dans ce pays. Mieux encore, avec quelques expériences, un plombier peut décrocher un poste plus intéressant, comme celui de chef de chantier, de contremaître, de conducteur de travaux, de chauffagiste, de plombier zingueur ou encore de technicien de chantier en plomberie. Toutefois, s’il préfère travailler à son propre compte, il peut rester artisan-installateur ou dépanneur.

Related posts

Les meilleures alternatives pour préparer l’anglais du Bac S

Irene

L’importance de suivre une formation de gestion de ressource humaine

Irene

Se former aux métiers de la santé et de la sécurité

Journal

Que faire après son DCG ?

Claude

Tout ce qu’il faut savoir pour réussir un recrutement

Odile

Comment briller en entreprise ?

Irene