Image default
Emploi et Enseignement

Commissaire-priseur : un métier prometteur d’avenir

Les commissaires-priseurs gèrent les ventes publiques où des biens ou des marchandises. Ces articles peuvent être des biens immobiliers ou du matériel agricole, des bijoux ou des animaux exotiques ou bien aussi des objets d’art. Parce que la bonne vente aux enchères est importante pour la connaissance de la valeur de tels biens, beaucoup choisissent de se spécialiser dans trois ou quatre types d’enchères voir parfois un seul.

Quelles compétences doit-il avoir un commissaire-priseur ?

Les commissaires-priseurs représentent les vendeurs mais devraient aussi pouvoir travailler avec les acheteurs. Il faut avoir une voix forte, un bon sens de l’humour et un esprit agile. La vente aux enchères est une carrière rapide et imprévisible qui peut apporter des récompenses financières à ceux qui font preuve de compétence dans son domaine. Les enchères peuvent avoir lieu dans les grands centres de congrès, les maisons de ventes etc. Les voyages sont souvent nécessaires afin de découvrir les tendances du marché local et international. Un commissaire-priseur devrait avoir un esprit vif, une capacité à parler clairement et honnêtement avec les acheteurs et les vendeurs potentiels, ainsi que de solides compétences organisationnelles. Le commissaire-priseur a la responsabilité de la commercialisation. Les compétences commerciales sont donc importantes.

Quel rôle joue le commissaire-priseur ?

Un commissaire-priseur fait face à la foule, présente des objets, et appelle les offres avec l’aide d’assistants. Tandis que beaucoup utilisent des systèmes de sonorisation, les appels d’offres de quatre à six heures par jour exercent toujours une pression considérable sur la voix. Une majorité de commissaires-priseurs sont des entrepreneurs indépendants qui travaillent à un tarif journalier ou à un pourcentage des ventes. Certains ont créés leur propre maison de vente aux enchères comme le cas du commissaire-priseur français Marc-Arthur Kohn.

Quelle éducation pour devenir commissaire-priseur ?

De nombreux commissaires-priseurs ont une expérience dans le marketing. Beaucoup passent un an ou deux à apprendre à évaluer dans leur domaine de spécialisation prévu.D’autres travaillent d’abord comme assistants ou comme bagues dans l’industrie, puis choisissent un domaine de spécialisation.

Le métier de commissaire-priseur : avant et dans le futur

La profession de commissaire-priseur a été créée pour permettre aux familles rurales de vendre leurs produits quand aucun magasin ni marché n’existait dans leur région. Ces familles engageraient un commissaire-priseur qui présiderait à la vente de tous les objets afin d’éliminer toute apparence de jeu injuste et de les en dispenser rapidement. Les enchères se propagent rapidement dans les centres urbains.

Aujourd’hui, les commissaires-priseurs travaillent dans des maisons de vente aux enchères, lors d’événements caritatifs et lors de la liquidation d’actifs à grande échelle. Ils offrent ainsi un moyen de vente à la fois amusant et rentable. En termes de demande, l’avenir de la vente aux enchères ressemble beaucoup au présent. Les nouveaux commissaires-priseurs apprennent le protocole et les procédures pour différentes enchères; plus l’échelle de l’enchère est grande, plus les compétences sont spécifiques. Beaucoup en apprennent davantage sur les logiciels informatiques associés aux enchères, ainsi que sur les compétences intangibles et axées sur les personnes.

Les commissaires-priseurs expérimentés de plusieurs années de carrières sont, pour la plupart, des praticiens indépendants ayant une réputation bien établie comme le cas de Marc-Artur Kohn. Beaucoup ont des clients réguliers.

Related posts

Comment faire un BTS en commerce international à Rennes ?

Journal

Comment faire une demande de bourse-logement pour étudiant ?

Laurent

Comment réussir une réunion professionnelle ?

Irene

Comment faire pour devenir opticien lunetier

Journal

De l’étude universitaire avec plus de motivation

Irene

Tout ce qu’il faut savoir pour réussir un recrutement

Odile