Image default
Immobilier

Que contient le contrat de location saisonnière ?

Parmi les différents baux, vous pouvez opter pour le bail de location saisonnière. Ce dernier vous permet de louer un logement meublé pour une courte période, mais le bail doit être écrit et accompagné de plusieurs règles et documents. Le bail locatif saisonnier concerne des logements généralement loués pour accueillir des personnes en vacances, mais aussi pour tout type de location courte durer.

 

Les informations concernant le locataire, le propriétaire et le logement

 

Comme tout type de contrat, le bail de location saisonnière doit permettre d’identifier les parties au contrat. À ce titre, il doit donc mentionner les noms, prénoms, dates de naissance, adresses et coordonnées du propriétaire et du locataire. Si la gestion locative du logement est confiée à une agence immobilière, le nom et les coordonnées de la société doivent également figurer. Le contrat de location comprend une description du logement, d’autant plus qu’il est nécessairement meublé. Il doit donc mentionner le type d’hébergement en question, sa superficie, le nombre de pièces et de chambres, la présence d’annexes et d’espaces extérieurs. Il doit inclure la liste des meubles, équipements et ustensiles présents dans l’hébergement. La location saisonnière de logements implique la mise en place d’un état des lieux et d’un état des lieux. Cela permet de comparer l’état du logement à l’arrivée et au départ du locataire, et de se prémunir contre d’éventuels dommages.

 

La durée du contrat de bail de location

 

En location saisonnière, la durée maximale de location est de 90 jours. Si la loi n’impose pas de durée minimale, vous devez cependant mentionner la durée convenue avec le locataire sur le contrat de location. Cette période de 90 jours n’est évidemment pas renouvelable et aucun préavis n’est appliqué pour ce type de location. Le propriétaire et le locataire se mettent d’accord sur une période de location connue à l’avance des deux parties. Et le locataire quitte donc les lieux à l’issue de cette période, sans avoir à envoyer une lettre de mise en demeure pour résilier le contrat.

Related posts

Combien de ramonage doit-on faire par an ?

La rédaction

Les normes de sécurité pour un local professionnel

Irene

Le démembrement de propriété pour gagner un avantage fiscal

Irene

Quel est le meilleur livret boosté en 2019 ?

Irene

Savoir choisir la meilleure SCPI

Irene

Côte d’Azur : un investissement immobilier attractif

sophie