Image default
Societes et Institutions

Les mesures de prévention des risques professionnels

Notez cet article

En milieu professionnel, les accidents de travail sont toujours à prévoir surtout qu’ils peuvent grandement impacter le bon déroulement des activités au sein même de l’entreprise. Il convient de ce fait d’assurer la sécurité, la santé et l’hygiène des employés pour une meilleure condition de travail et instaurer un climat de confiance entre ces derniers et leur employeur. La prévention des risques professionnels est donc non seulement une obligation, mais une priorité en entreprise.

Prévention des risques professionnels : qui sont les acteurs ?

Le bien-être au travail est source de développement et de pérennité pour l’entreprise. Dans cette optique, chaque personne a sa part de responsabilité dans la démarche préventive face aux éventuels incidents qui pourraient survenir : salariés, management, représentants du personnel, CHSCT, médecins du travail, mais surtout l’employeur. En effet, ce dernier sera le principal responsable en cas de manquement d’hygiène et de sécurité affectant les conditions de travail de ses salariés. Il doit ainsi analyser de long en large tous les aspects techniques (état des locaux et du matériel, méthodes de travail, horaires, etc.) et humains (violence physique ou morale) qui sont susceptibles de nuire à l’ambiance au travail.

Les différentes entités ont également leur rôle dans cette démarche de prévention :

  • Le médecin du travail: il intervient en tant que conseillé et pour mettre en place les processus de sécurité comme l’établissement du Document Unique d’Evaluation des Risques (DUER).
  • Les délégués du personnel : ils sont chargés de la formation des salariés et des employeurs à la mise en place de processus de prévention efficace.
  • Le CHSCT : veille à la bonne santé et la sécurité des salariés ainsi qu’à l’amélioration de leurs conditions de travail.

L’obligation légale de présenter un DUER

Le document unique d’évaluation des risques (DUER) engage la responsabilité de l’employeur dans la démarche adoptée pour assurer la santé et ­la sécurité au travail :

  • l’aménagement des locaux, le choix des procédés de fabrication,
  • les dispositifs de sécurité établis,
  • les équipements de travail et leurs installations,
  • la présence de substances chimiques potentiellement dangereuses

Pour ce faire, il est impératif de suivre différentes étapes dont :

  • le recensement des accidents et maladies professionnelles déclarées,
  • la définition des causes
  • l’adoption de solutions répondant aux exigences de la situation : formation du personnel, mise en place de dispositifs de sécurité collective, amélioration des méthodes de travail, adaptation des installations, etc.

À noter également que ces mesures et dispositions pour pallier les risques professionnels sont à prévoir dès la création de l’entreprise.

Related posts

La bataille du refuge Lobadanaki pour sauver les animaux

Nathan